• Katia Vermette

La Fondation rencontre… Anne-Marie Crépin, massothérapeute agréée certifiée

Dynamique et colorée, la massothérapeute agréée certifiée Anne-Marie Crépin reçoit depuis plusieurs années des personnes vivant avec un cancer dans le cadre de son travail avec la Fondation de la massothérapie. Celle qui se spécialise notamment en lymphœdème partage aujourd’hui ses pensées sur son travail et sa mission. Bonne lecture !


Fondation de la massothérapie — Qu’est-ce qui vous a amené vers la massothérapie ?

Anne-Marie Crépin – Quand j’étais petite, je voulais devenir coiffeuse. Un jour au début de ma carrière, j’ai préparé une publicité pour l’Institut Kiné-Concept. Je suis allée rencontrer l’un des directeurs de l’Institut à l’époque, Réal Gaboriault, et je lui ai dit : « Écoutez, pour me faire connaître en tant que coiffeuse, j’aimerais vous offrir quatre certificats que vous pourrez offrir à vos employés pour Noël. » Monsieur Gaboriault a trouvé ma publicité tellement intéressante qu’il en a parlé avec son associé, et il est venu lui-même se faire coiffer chez moi. À l’époque, je ne travaillais pas encore dans un salon de coiffure, je travaillais chez moi. Pendant le rendez-vous, quand je lui massais les cheveux au lavabo, il dormait.


Plus tard, j’ai eu mon pied de coiffeur sur Mont-Royal à Montréal. J’avais une clientèle d’hommes et de mariage. Quand monsieur Gaboriault venait me voir, il dormait toujours au lavabo. Je me faisais engueuler parce que je prenais toute la place dans le salon et que mon client ronflait. J’ai donc commencé à travailler les dimanches et les lundis, parce que les autres ne travaillaient pas et que je ne dérangeais personne. Monsieur Gaboriault me répétait : « Tu as des mains de massothérapeutes ! ». Éventuellement, j’ai décidé de m’inscrire dans un programme de massothérapie à l’Institut Kiné-Concept. J’ai complété la formation en quatre mois. Et c’est à ce moment que j’ai débuté ma carrière en massothérapie.


Fondation de la massothérapie — Depuis combien d’années travaillez-vous pour la Fondation ?

Anne-Marie Crépin – Ce sera mon quatrième mandat cette année. Pour la Fondation, je travaille surtout avec les gens atteints de cancer. Beaucoup de clients me sont envoyés par les infirmières pivots en cancer du sein. Il y a aussi des gens qui sont dirigés vers moi par leurs conjoints et qui sont atteints d’un cancer du foie, du poumon, du pancréas.

Pour mieux répondre aux besoins de ces clients, je suis allée chercher des cours complémentaires, par exemple en Jin Shin DoMC et sur la respiration. En travaillant à la Fondation auprès d’une clientèle en oncologie, j’ai reçu plusieurs femmes à qui l’on avait retiré des ganglions axillaires, ce qui a causé un lymphœdème. Je suis donc allée me former en lymphœdème également.


Sylvie Bédard, la fondatrice de la Fondation, cherchait avant tout des massothérapeutes très impliqués. N’étant affiliée à aucun hôpital ou organisme, j’ai pu démontrer à la Fondation que même en travaillant de chez soi, on pouvait aller bâtir une très belle clientèle. En effet, avec la Fondation, ces gens reçoivent quatre massages gratuits. Et plusieurs reviennent me voir après.


Fondation de la massothérapie — Quels sont les bienfaits de la massothérapie que vous observez auprès de la clientèle de la Fondation ?

Anne-Marie Crépin – Les partages que je reçois surtout, ce sont que l’on s’est occupé d’eux, que l’on a pris soin d’eux. J’ai des clients médecins, des clients avocats, des clients hommes et femmes d’affaires. Ils veulent me payer pour les soins de massothérapie. Je leur explique que la Fondation a un mandat d’offrir quatre massages à toute personne nécessitant un besoin de bien-être.


Quand les gens me reparlent après leurs massages, ils me disent combien c’est important ce que fait la Fondation. Notre Fondation travaille fort, elle fait partie de la FQM. Tous les gens qui y sont impliqués s’investissent pour démontrer les bienfaits de la massothérapie auprès des clientèles vulnérables. Mais pour faire fonctionner la Fondation, on a besoin de sous. Heureusement, les gens sont généreux et ils n’hésitent pas à donner.


Fondation de la massothérapie – Sur les plans personnel et professionnel, qu’est-ce que la massothérapie vous apporte ?

Anne-Marie Crépin — Réal Godboriault m’a demandé à l’époque quelle était ma mission en massothérapie. Je suis massothérapeute parce que j’aime donner du bien-être aux autres. J’ai envie de leur offrir un toucher sécuritaire. On touche parfois des gens qui ont un vécu difficile, des gens qui ont eu plusieurs cancers, des gens qui peuvent être démunis financièrement. Avec la massothérapie, j’ai donc l’impression de faire ma part, de donner un réconfort à ces gens. Encore aujourd’hui, j’entends des personnes me dire : « Vous savez, vous êtes la première qui me touche depuis que j’ai mon cancer. » ou « Ça fait du bien de sentir qu’on nous touche et que c’est sécurisant. »


Même en temps de COVID-19, même si je porte une visière et un double masque, que mes clients portent eux aussi une visière, certains trouvent encore le moyen de me faire une accolade après leur soin en me disant : « Madame Crépin, vous ne pouvez pas savoir le bien que vous m’avez fait. »


Aujourd’hui, j’ai reçu un client. Il n’avait pas de cancer, mais sa fille est décédée il y a deux mois d’un cancer du sein. Elle était en rémission. Sa sœur avait aussi eu un cancer. Les deux femmes avaient bénéficié des quatre massages gratuits offerts par la Fondation. La sœur de mon client lui avait fait promettre de venir me voir. L’homme commence un lymphœdème dans les deux jambes. Il m’a dit : « Vous savez, madame Crépin, vous me donnez beaucoup espoir. » Et c’est aussi ça, mon travail. C’est de donner de l’espoir aux gens qu’on touche pour leur montrer qu’ils sont comme nous, que nous sommes tous globalement des individus remplis d’énergie. Mais quand le cancer frappe, certains tombent et ça prend des gens pour les remonter un peu. Donc pour moi, la massothérapie, c’est aussi tendre la main.

Pour réécouter l'entrevue d'Anne-Marie Crépin dans son intégralité, cliquez ici.

fondation de la massotherapie

La Fondation de la massothérapie a été fondée en 2010 et sa mission consiste à contribuer à la santé et à la qualité de vie des personnes vivant avec un cancer, de la douleur chronique ou trouble de santé mentale.

Courriel : info@fondationfm.ca

Tél : 514 597-0505 ou 1 800 363-9609

Adresse : 4428 boul. St-Laurent #400, Montréal, Qc, H2W 1Z5

© 2020 Fondation de la Massothérapie |